Humour en image

20 février 2017

Humour en image

Humour en image Conseils: Le rire est  à consommer sans modération, car comme le dit ce fameux dicton : rire c’est la santé !

 

Humour en image le rire bon pour la santé ‘ai lu un article que je tiens à partager pour l’avoir trouver intéressant en voici un extrait.

Aujourd’hui, nous sommes certains d’une chose : le rire a de nombreux effets bénéfiques sur le corps humain et améliore notre santé. Il y a deux types d’effets : les effets psychologiques et les effets physiques. De nos jours, il existe même certaines personnes, qui profitent de ces effets « thérapeutiques » et créent des associations ou des clubs du rire.


Le rire agit sur de nombreuses parties du corps :

 

        ●  Au niveau de la respiration : il favorise les échanges respiratoires ; l’expiration est poussée plus loin que ne le permet l’élasticité pulmonaire seule, elle est faite de manière prolongée et saccadée.

  • Au niveau cardiovasculaire : le rythme cardiaque est d’abord accéléré, puis se ralentit très vite, ce qui a pour bonne fonction de préserver le cœur. Les muscles des artères se relâchent, ce qui engendre une réduction de la tension artérielle provoquant une certaine sensation de bien être.

  • Au niveau digestif : Les muscles abdominaux se contractent avec une telle force que le ventre est massé, ce qui permet ainsi au système digestif (estomac, intestins, etc…) d’être brassé en profondeur.
    Certains chercheurs disent que ce « massage abdominal » engendré par le rire, aiderait la sécrétion des sucs pancréatiques et aurait pour effet d’améliorer la digestion.

  • Sur le système immunitaire: Apparemment, le rire ferait  – chuter le niveau de cortisol (une hormone qui défend l’activi té du système immunitaire)                                – augmenter la quantité d’immunoglobulines (protéines qui reconnaissent et s’attaquent aux virus et aux bactéries).

                                                                                                                      – augmenter le degré d’activité des lymphocytes T cytotoxiques (cellules du système immunitaire qui reconnaissent et détruisent les cellules cancéreuses.

  • Sur nos muscles : Le rire entraîne des courtes contractions et des spasmes du diaphragme. Lorsqu’on rit, le diaphragme se redresse et le contenu abdominal est abaissé de haut en bas. Sous l’effet des muscles de la respiration, les épaules sont comme secouées et les autres zones musculaires du corps se détendent.
    Les muscles du visage, du larynx, de l’abdomen ainsi que des membres sont également stimulés ; ce sont ceux du visage qui engendrent des expressions créant le rire et attirent les coins de la bouche et des paupières vers le haut. Les muscles des mâchoires sont quant à eux relâchés. Lorsque les muscles du larynx sont libérés, cela provoque une sortie de vocalisations ou de cris.

    Lorsque l’on rit, l’hypothalamus (qui est une glande située au centre du cerveau) libère des endorphines dans tout le corps (sortes de morphines naturelles), aux fonctions anti-douleur et apaisantes. Une respiration profonde peut également améliorer l’oxygénation du cerveau.
Les artères se rétrécissent, se dilatent, ce qui provoque une baisse de la tension artérielle et une certaine sensation de bien-être. Ensuite, une profonde détente envahit tout le corps. Cette détente est aussi psychique et possède plusieurs facettes.

Humour en image ,en espérant vous avoir changé les idées.

Voir l’article complet sur le site du rédacteur: Cliquer ICI

 

Un commentaire

  • franck.s 23 février 2017 à18 h 11 min

    pas mal les blagues je repasserais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils